FacebookTwitterInstagram
L'AVENTURE DE TOUS LES DÉFIS

Le premier bivouac du Bab el Raid

MEKNÈS - BIVOUAC MARATHON
ÉTAPE 1

En fin d’après-midi, les premiers participants arrivent sur le premier bivouac. Le lieu est magique, posé entre des dunes et une œuvre d’art de plusieurs mètres de haut. Ils découvrent l’escalier céleste et une soirée inédite sous les étoiles…

Petit aparté culturel : cet escalier céleste a été édifié par un artiste allemand, Hannsjörg Voth qui a trouvé le cadre idéal dont il rêvait depuis longtemps pour ses constructions. Aujourd’hui, malheureusement, personne n’a pu grimper su cette fondation de pierre haute de 16 mètres, elle est en pleine restauration. Les plus motivés ont pu l’admirer en faisant le défi banco « la boule à zéro » s’ils ne l’avaient pas déjà faits au départ de l’étape 1.

Les équipages ont rapidement pris possession des lieux. Ils commencent par débriefer cette première étape entre eux. « C’était dur quand même » rétorque l’équipage 119 (TONY RATEAU / CYRIL ANDRIEU - Beach Bikes). A ses côtés, la team 222 (JULIEN VERNHET / THEOPHILE VENAILLE - Maçonnerie PRIEU), elle, a trouvé le défi dessin difficile. Autour du cercle, Laëtitia est fière : elle a réussi tous les défis. Ce qu’ils retiennent tous, c’est l’entraide qu’il y a eu sur cette étape. « On comprend pourquoi on parle d’un raid solidaire. Au niveau de l’oued rouge, personne ne se posait de question : si quelqu’un était en galère, les autres s’arrêtaient et venaient donner un coup de main. »

Chacun sa mission ensuite. Il y a eu un petit ménage de l’intérieur de la voiture pour l’équipage , un stand mécanique improvisé pour de nombreuses voitures ! Les autres sortent les tentes et installent leurs nids douillets. Mais voyons, c’est la Saint-Valentin aujourd’hui. La team 155 (NATHALIE LEMERCIER / NICOLAS LEMERCIER) a prévu les bougies pour le repas entre amoureux…ou pour simplement s’éclairer. Quand Ludovic Taché, le directeur sportif, arrive en fin de journée, beaucoup vont le voir.

Pour cette première soirée en bivouac, l’ambiance est très détendue, les équipages font encore connaissance, les amitiés se créent. Et demain, il faudra repartir pour une deuxième étape de 96 kilomètres prévues en 4h37. Et si les étapes étaient de plus en plus dures ?

2019-02-15T01:49:51+01:00
ÉDITION 2020

DU 8 AU 19 FÉVRIER

PARTICIPER

PARTENAIRES