FacebookTwitterInstagram
L'AVENTURE DE TOUS LES DÉFIS

Les frérots Saint Juniauds |Team 153|

BIVOUAC MARATHON - OUARZAZATE
ÉTAPE 6

|153 (FRANCK RESTOIN / CHRISTIAN RESTOIN - FR HABITAT)|

A 48 et 54 ans, Franck et Christian ont réussi leur pari : participer au Bab el Raid et aller jusqu’au bout. Les deux frères voulaient vivre quelque chose qui sortait de l’ordinaire. Ils ont été servis.

Toute première fois

C’est Julien et Hugo, l’équipage 207 de l’an dernier qui leur donne envie de se lancer. Ils sont amis et les deux frères étaient allés voir leur départ à La Rochelle. Puis, à leur retour du Bab el Raid, ils avaient débriefé tous les quatre. Franck et Christian ne tardent pas à s’inscrire…Franck faisait déjà des rallyes nationaux et son frère le suivait de loin, ne voulant pas monter avec lui. « Là, c’était différent, il y a moins de vitesse et plus de régularité, ça m’intéressait beaucoup plus. » justifie Christian. Le chef d’entreprise et le directeur de production se préparent à partir d’avril 2018 et commencent par choisir une voiture. « On voulait avant tout une voiture qui nous correspondait et qui nous ressemblait tous les deux. Notre choix s’est vite porté sur une 205. » C’est pour chacun leur première voiture et la première que Franck a cassé d’ailleurs. Ils la trouvent sur LeBoncoin près de Rambouillet. Elle avait déjà fait un raid. Ils finissent de la préparer ensemble, enfin plutôt de l’aménager : « On n’est pas de grands mécaniciens du tout mais on a changé les sièges, les plaques, mis un peu de confort. »

Une expérience qui les rapproche encore plus

Depuis quelques années, les frères, originaires du Limousin, se sont rapprochés. Et cette expérience d’autant plus. « Entre nous, tout s’est très bien passé. On ne s’est presque pas engueulés. On a appris à prendre sur soi, à prendre du recul. On se connaît très bien à la base et on se connaît encore mieux maintenant. On a vraiment kiffé, on venait avec l’idée de finir et de ne pas casser la voiture vu nos peu de connaissances en mécanique, on n’aurait même pas réussi à changer des amortisseurs bien qu’on en ait dans le véhicule. Par contre, on a quand même appris à changer l’alternateur qu’on a cassé à Caceres. » Et en cette fin de raid, les deux frères sont fiers d’eux : « on a été réguliers, on a beaucoup mieux géré notre temps sur les trois derniers jours parce qu’au début, on avait du mal à lire le road-book. Et surtout, on a trouvé des gens adorables ici et on a aussi appris qu’il y avait des gens qui savaient s’entraider et d’autres non. Enfin, on a traversé des paysages magnifiques et qu’on n’aurait jamais vus sans cette expérience. » En rentrant, ils n’ont plus qu’à raconter tout cela à Julien et Hugo avant de s’organiser un week-end avec les équipages avec qui ils ont sympathisés. Et il n’est pas impossible de les revoir l’année prochaine : Franck avec un de ses fils et Christian avec son fils…

2019-03-13T15:47:50+01:00
ÉDITION 2020

DU 8 AU 19 FÉVRIER

PARTICIPER

PARTENAIRES